Journées de
l’architecture

 13
octobre 2020

V. Mort

Mort, espaces de deuil et de mémoire: Mémorial 22/3, Les abattoirs, Cimetières de Bruxelles et Schaerbeek – visite-échanges avec les participants, Multi.

La mort est de plus en plus cachée à la vue et son invisibilité nous rend progressivement incapable de faire face au deuil. Le cimetière de Bruxelles situé à la périphérie de la ville, aux allures de parc, permet de réfléchir à l'absence d'espaces de deuil contemporains. Faire face ensemble à la douleur due à la perte d'un proche aide à construire nos mythes et nos souvenirs collectifs. Le Mémorial 22/3, dans la forêt de Soignes, offre la possibilité de faire le deuil d'une perte collective ensemble, au moyen d'un espace circulaire paisible. La mort peut toutefois aussi être assimilée à la renaissance. L'immeuble Philips (Multi), construit en 1969 comme étant le siège de la société, est en train d'être soigneusement démantelé et dépouillé de ses matériaux réutilisables avant d'être transformé, prolongeant ainsi son héritage. Les projets en cours sur le site des abattoirs d'Anderlecht, qui ont longtemps fourni la majeure partie de la viande de Bruxelles, réfléchissent à la manière dont la mémoire de la mort peut être maintenue tout en offrant un espace à de nouveaux utilisateurs et programmes.

I. Vie

II. Éducation

III. Cérémonie

IV. Amour

© Michiel De Cleene
Le programme complet