Journées de
l’architecture

10  19 
octobre 2021

un-learning

S'émerveiller et découvrir l'architecture

Imaginez que vous flânez dans les rues de Bruxelles, que vous y portez un regard neuf, sans le poids des années passées à y vivre, d'une formation spécialisée ou d'une expérience pratique. Sans opinions préconçues ni préjugés, vous avez l'occasion de vous interroger véritablement sur les nombreux bâtiments, places, parcs et ruelles et sur les nombreuses personnes qui les empruntent. Tel un enfant, vous (re-)découvrez la ville et prenez le temps pour poser des questions - Comment se fait-il que... ? Pourquoi est-ce que... ? Qui est-ce ?

Les journées de l'architecture à Bruxelles, l'archiweek 2021, part du concept du désapprentissage pour repenser et présenter l'architecture contemporaine dans la ville. Le désapprentissage :

  1. propose de nouvelles façons d'apprendre sur notre cadre de vie à travers les générations et les milieux.
  2. place l'émerveillement au cœur de la discussion.
  3. remet en question des habitudes individuelles par rapport aux intérêts collectifs.
  4. est une humble négociation entre règles héritées et cadres prédominants.
  5. requiert une vision nouvelle ou l'esprit du débutant.

Sachant que la crise environnementale n'est pas seulement en cours mais qu'elle s’accélère, des changements dans la manière dont nous habitons la planète sont imminents. Comment l'architecture contemporaine peut-elle contribuer à ces changements et les rendre significatifs, voire agréables ? Et, dans la pratique de l'architecture elle-même, quelles habitudes doivent-être désapprises, en réponse à ces nouvelles conditions ?

L'équipe de commissaires de 51N4E, soutenue par un groupe de praticiens de Bruxelles et de l'étranger, a développé une structure tripartite pour faire le tour de cette question pendant l'archiweek 2021. Dans le programme de la semaine, ces trois parties sont articulées comme suit:

Projets

Des architectures et environnements qui soutiennent et inspirent leurs utilisateurs, propriétaires et visiteurs à désapprendre et à changer leurs habitudes. Nous examinons une série de projets à Bruxelles qui peuvent montrer la voie, grâce à leur approche de la propriété, leur flexibilité et leur incitation à se réunir et à se rencontrer.

Propriété

Des projets qui remettent en question les types de propriété traditionnels et essaient des types nouveaux ou différents. Dans la recherche d'un prix abordable, de la (bio-)diversité, d'un sens de la collectivité ou d'une identité partagée, de nouvelles pratiques de construction apparaissent et aboutiront finalement à des résultats différents.

Flexibilité

Des projets qui expérimentent un programme adaptable. Les bâtiments, qu'ils soient récents ou anciens, sont des structures qui peuvent abriter de multiples usages. Envisageant des futurs inconnus, ils présentent une évolutivité que l'architecture programmée ne permet pas.

Rassemblement

Des projets qui inspirent les gens à se rassembler en ville : pour célébrer, protester, jouer, se soigner, travailler, manger, boire ou disparaître dans la foule. Bruxelles compte plusieurs exemples de lieux de rassemblement, tous groupes sociaux confondus, dans des bâtiments neufs ou réaffectés.

Tout le monde est invité à participer à des visites guidées des projets sélectionnés durant le week-end du 16 et 17 octobre:

Personnages

Un groupe de quinze personnes établies à Bruxelles, qui se sont ralliées au projet suite à un appel à candidatures, ont participé aux préparatifs de l'archiweek et ont rejoint les commissaires lors d'un atelier de deux jours les 28 et 29 août. Ces personnes ont entre 8 et 48 ans et sont issues de différents milieux ethniques et géographiques de la ville. Elles ont visité une série des projets sélectionnés et ont traduit leurs apprentissages dans un dispositif collectif: un grande maquette de Bruxelles intitulée "une ville pour moi, une ville pour nous". Le mercredi 13 octobre, ce groupe et les commissaires présenteront ce dispositif lors de la séance d'ouverture de l'archiweek.

Jeux

Un éventail d'activités ludiques sur l'architecture en ville, élaborées par des organisations partenaires. Les formats sont simples et attrayants : des balades, des divertissements et activités permettant à chacun de participer et de découvrir des coins insolites et des histoires de Bruxelles. Les jeux ont lieu dans différents endroits de la ville, du samedi 9 au dimanche 17 octobre.

Crédits

Concept: Roxane Le Grelle, Dieter Leyssen, Alessandro Cugola, Chloé Nachtergael

Conseils: Aya Akbib, Arya Arabshahi, Oscar Broeckhoven, Gianmarco Causi, Seppe De Blust, Eva De Bruyn, Flore Fockedey, Yann Gueguen, Sotiria Kornaropoulou, Giulia Massenz, Wim Menten, Mickaël Minghetti, Mathilde Pecqueur, Rohan Patankar, Freek Persyn, Sebastien Roy, Harold Vermeiren, Kevin Westerveld

Conception des textiles: Emma Bourguignon et Eff Libilbéhéty

Participants: Emma Bourguignon, Zoe Brennan, Gaia Carabillo, Diana Dede, Kalem Di Domenico, Rodrigo Garcia, Eff Libilbéhéty, Kimon Persyn, Zoë Persyn, Eva Petráková, Anastasia Shibanova, Linn Tramm, Julia Wielgus and Xabier Wins

Assistance: Milenca Persoons, Aya Akbib, Sophie Brewaeys

Photographie: Sepideh Farvardin

© Sepideh Farvardin