Brussels Architecture Today

Divercity
163-165 avenue du Pont de Luttre — Forest
2011-2017
Architecture: V+/MSA

Hubert
Lionnez

Désignez une production architecturale récente qui vous semble intéressante et expliquez pourquoi?

Le projet Divercity à Forest (architectes V+/MSA) contrat de quartier Primeurs Pont de Luttre (CityTools) est emblématique de la politique de rénovation urbaine menée à Bruxelles . Ce projet qui résout des enjeux paysagers, socio-économiques et de morphologie urbaine par l'entremise d'une seule intervention clef et ce avec relativement peu de moyen eu égard à l'ampleur du site et de sa complexité, illustre de manière magistrale la logique d'acupuncture urbaine qui, par le biais d'une intervention précise, rééquilibre un ensemble plus vaste de relations au sein de la ville. Mettre en lumière ce projet, quelque part développé "à l'ombre"du Wiels , révèle comment, au départ de la création d'un équipement de quartier, on peut initier un projet paysager de plus grandeenvergure reliant différents espaces ouverts le long des voies de chemin de fer créant de la sorte un parc linéaire au sein duquel faire ré-émerger la nature en ville et les qualités paysagères premières de la vallée de la Senne.

Comment percevez-vous le contexte architectural à Bruxelles aujourd’hui?

Une ville sous l'effervescence d'une multitude de chantiers qui rendent compte de la multiplicité des dynamiques en cours et qui à leur tour rendent compte d'une ville plurielle et diverse. En résulte un panorama d'ensemble quelque peu chaotique, tant dans la perception de la ville aux prises avec de nombreuses questions héritées du passé et la recherche d'autres modalités d'aménagement et de transformations urbaines ; un panorama également complexe dans sa gestion administrative héritée d'une histoire institutionnelle singulière. Face à ces nombreuses transformations en cours, Bruxelles se révèle être une ville relativement "ouverte" mais aussi une ville chaque fois plus "duale" au sein de laquelle la canal jauge les déséquilibres marquants entre les parties de la ville habitées par des populations chaque fois plus favorisées et d’autres luttant avec difficulté contre la précarité croissante. Bruxelles doit avoir pour horizon commun le dépassement de cette géographie sociale "schizophrènante".

Présentez-vous en quelques lignes.

Je suis architecte et urbaniste, praticien et enseignant. Mes activités professionnelles se développent au sein du bureau Karbon' Architecture & Urbanisme, société coopérative qui se confronte au projet à de multiples échelles: celles du mobilier, de l’architecture et de la réflexion urbaine et territoriale. Au sein de la Faculté d'Architecture de l'ULB, j'enseigne le projet d'architecture en atelier, en bachelier et en master ainsi que des éléments de Théorie et Composition en deuxième année.

À propos

Les interviews ont été collectés suite à un appel lancé au mois de septembre 2019. Plus de 60 personnes y ont participé. Un jury a été organisé pour évaluer les réponses et sélectionner les meilleures qui seront publiées ici, par groupe de 10 interviews tous les 15 jours. Le jury a réuni le 2 octobre les personnes suivantes: Guy Condé Reis (Urban.brussels), Lisa De Visscher (A+), Pablo Lhoas (ULB-La Cambre), Sophie Gérard (BMA), Audrey Moulu (BMA), Guillaume Sokal (SLRB) et Nicolas Hemeleers (CityTools).

Le projet n’est cependant pas terminé! Une deuxième phase démarre: nous invitons dès à présent toute personne intéressée à répondre également au formulaire. L’appel se mue en contribution continue dans les semaines et mois qui viennent. Un deuxième jury pourra être organisé. Le formulaire est encore en ligne. Remplissez-le!

Projet coordonné par une équipe de curatelle pluridisciplinaire composée de CityTools (urbanisme), Spec uloos (graphisme), Variable (site web) et Thomas Ost (photographie).